English
Nuageux
-2 °C
30 janvier 2024 | Blog

YEG at COP 28 Key Takeaways

Français

Collaboration is key to Canada’s sustainable aviation landscape

Key takeaways from Canada’s only airport at COP28 includes becoming a partner in establishing international green shipping corridors

Edmonton International Airport (YEG) joined world leaders and delegates from 200 nations at COP28 in Dubai, United Arab Emirates (UAE) in December 2023.  

COP28 is the 28th Conference of the Parties, an annual United Nations (UN) climate meeting, convening to address pressing global issues, including strategies to limit and prepare for future climate change.  

This pivotal meeting came at a crucial time, as nations recognized the urgent need to cap long-term global temperature increases to 1,5 degrees Celsius. The aviation industry, including airports, has a significant role in reaching this ambitious goal, contributing about 2 per cent of the world’s carbon dioxide emissions.  

With commercial air travel growing tremendously, sustainable thinking and practices are imperative to managing the environmental impact of this growth.

Why did YEG attend COP28? 

Attending COP28 presented a unique opportunity for YEG to collaboratively showcase the remarkable efforts the Canadian airport and aviation industry is taking to reduce emissions from all facets of operations.  

YEG stands out globally for its leadership in fostering innovation for sustainable aviation, with many programs and initiatives being trialed, tested and implemented at our airport.

Group photo of all speakers at YEG's COP28 Panel

YEG hosted a panel at COP28 at the Canada Pavilion with leaders in pioneering Canada's sustainable aviation landscape. L to R: Arun Thangaraj, Deputy Minister of Transport, Transport Canada, Michael Rossell, Airports Council International (ACI), Paula Viera, Transport Canada, Dale Friesen, ATCO, Myron Keehn, YEG, Marion Chivot-Legris, YEG.

Our forward-thinking approach is demonstrated by our sustainable journey, beginning over two decades ago and rapidly accelerating over the past ten years. Notably, we have achieved the most on-airport development of any airport in North America and have been first-movers in many sustainability initiatives.

What sustainable initiatives are happening at YEG?

Demonstrating our unparalleled commitment to sustainability, we are the only airport in the world to sign the Climate Pledge, with net-zero commitment by 2040— a decade ahead of the Paris Climate Accord’s ambitious schedule.

Reinforcing this commitment, YEG and Air Canada signed the world’s first sustainability agreement between an airline and airport, focusing on initiatives such as electrification of ground-handling equipment, adopting hydrogen fuel cell technologies, generating green power and eliminating single-use plastic items.

YEG is also the first airport in Canada to incorporate regularly scheduled drone delivery operations in controlled airspace. With over 2 000 flights to-date, YEG is working with our partners to use zero-emission drones for final-mile delivery service. Drone delivery is a key in reducing vehicle traffic and emissions and connecting products to remote or isolated communities.

Toyota Mirai Hydrogen Vehicle powered by hydrogen

One of YEG’s fleet of 100 Toyota Mirai hydrogen dual-fuel cell vehicles.

Furthermore, YEG is a hub for catalyzing significant innovations in clean hydrogen fuel adoption. Our recent acquisition of 100 Toyota Mirai hydrogen dual-fuel cell vehicles represents the first fleet on Alberta's roadways and largest fleet in North America.

Being the exclusive Canadian airport at COP28 was a profound opportunity to share these key successes and many others that are happening at our airport. We acquired substantial knowledge and inspiration from world leaders and delegates and this newfound insight stands to benefit our local and national partners, contributing to a collective effort toward a more sustainable future.

Group photo and group of people at Women In Green Hydrogen round table at COP 28

Marion Chivot-Legris (far left), YEG’s Director of ESG Strategy, joined the Women in Green Hydrogen round table at the COP28 Hydrogen Transition Summit.

What did YEG learn at COP28?

COP28 was a pivotal platform to showcase YEG's efforts and leadership and include our voice from a non-governmental perspective. We had incredible opportunities to meet peers from international nations and share our daily experiences, ideas, successes and challenges.

We attended many events with inspirational and insightful thought leaders sharing new tools, achievements and innovation. It has never been more apparent that collaboration is fundamental in achieving a more sustainable world. Working with people from around the world who bring different perspectives and skill sets is the key to a positive future for our planet.

Attending COP28 was an eye-opener that substantial progress is indeed being made toward global sustainability. It is inspiring to see that tremendous strides are being taken toward a positive future for our planet.

ESG and sustainability were unknown terms for many people a short time ago. Today, collaboration is being fostered, and ESG and sustainability are top of mind for leaders, organizations and our global community.

What’s next for YEG?

We know airports have a significant role in reducing emissions from ground-based operations. As the largest Canadian airport by land area with over 7 000 acres in our care, we are committed to using our vast space to test and develop innovation to reduce the carbon footprint of the aviation industry and beyond.

Group Photo

At COP28, YEG signed onto the Transport Canada-led global memorandum of understanding (MOU) to showcase collective dedication to accelerating the growth of international green shipping corridors.

Airports also have a significant influence on the domestic and global shipping industry. At COP28, YEG signed a memorandum of understanding with ports on Canada’s west coast, Korea, Japan and the United Arab Emirates. Led by Transport Canada, this agreement will bolster international green shipping corridors.

YEG is an inland port with uncongested access to major rail lines and North American highway networks. The entire shipping industry, including the air cargo sector, will collectively work towards reaching temperature targets to reduce the risks and impacts of climate change significantly.

While every airport is unique in its operations, the aviation community can continue to share innovations and lead collaborative improvements. Sustainable changes cannot be done in isolation and YEG is keen on working together with our local, regional and global partners to make meaningful progress.

Humanity is capable of greatness and COP28 exemplified a remarkable demonstration of that potential. The YEG team returned to Canada with enhanced inspiration to continue working collectively to contribute to a more sustainable future for our airport, the aviation industry and beyond.

COP28 French

YEG à la COP28 : La collaboration est la solution pour favoriser un environnement aéronautique durable au Canada

Un des points clés de la participation du seul aéroport canadien à la COP28 consiste à collaborer à la mise en place de corridors d’expédition verts internationaux.

En décembre 2023, l’Aéroport international d’Edmonton (YEG) s’est joint à des personnes d’influence du monde entier et à des délégations de 200 nations à l’occasion de la COP28 à Dubaï, aux Émirats arabes unis (EAU).

La COP est une réunion annuelle des Nations Unies (NU) sur le climat et il s’agissait de la 28e conférence des parties qui se rassemblent pour traiter des questions mondiales urgentes, y compris les stratégies destinées à limiter le risque de changement climatique et à s’y préparer.

Cette conférence charnière a eu lieu à un moment décisif, car les nations ont reconnu la nécessité urgente de fixer le seuil de hausse à long terme de la température mondiale à 1,5 ° Celsius. Le secteur de l'aviation, y compris les aéroports, joue un rôle important dans la réalisation de cet objectif ambitieux, puisqu'il est responsable d'environ 2 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone.

La croissance considérable du transport aérien commercial impose une approche et des pratiques durables pour gérer ses répercussions sur l’environnement.

Pourquoi YEG a-t-il participé à la COP28?

La COP28 a offert à YEG une occasion unique de mettre en valeur les efforts remarquables déployés par les aéroports canadiens et le secteur de l’aviation pour réduire les émissions liées à tous les aspects de leurs activités d’exploitation.

Group photo of all speakers at YEG's COP28 Panel

Au cours de la COP28, YEG a organisé une table ronde au Pavillon du Canada avec des personnes à l'avant-garde de l'aviation durable au Canada. De gauche à droite : Arun Thangaraj, sous-ministre des Transports, Transports Canada; Michael Rossell, Airports Council International (ACI); Paula Viera, Transports Canada; Dale Friesen, ATCO; Myron Keehn, YEG; Marion Chivot-Legris, YEG.

YEG se distingue mondialement par son esprit novateur en matière d’aviation durable, notamment par la mise à l’essai, l’évaluation et la mise en œuvre de nombreux programmes et initiatives à l’aéroport.

Il y a plus de vingt ans, nous avons entamé un parcours durable qui s’est rapidement accéléré au cours des dix dernières années et qui témoigne de notre approche avant-gardiste. Nous avons notamment réalisé le plus grand nombre de projets de développement aéroportuaire sur place de tous les aéroports d’Amérique du Nord et nous avons lancé de nombreuses initiatives en matière de durabilité.

Quelles sont les initiatives de YEG en matière de durabilité?

YEG est le premier aéroport au monde à signer The Climate Pledge, pour ainsi s’engager envers sa carboneutralité d’ici 2040. Cela correspond à une décennie d’avance par rapport au calendrier ambitieux de l’Accord de Paris sur le climat et démontre son incomparable engagement en matière de durabilité.

Pour renforcer cet engagement, YEG et Air Canada ont signé la première entente de durabilité au monde entre une compagnie aérienne et un aéroport, qui vise notamment des initiatives comme l’électrification de l’équipement d’aviation, le recours aux technologies de piles à hydrogène, la production d’énergie verte et l’élimination des articles en plastique à usage unique.

YEG a aussi été le premier aéroport du Canada à incorporer des activités régulières de livraison par drone dans un espace aérien contrôlé. YEG collabore avec ses partenaires pour utiliser des drones sans émission pour le dernier tronçon du service de livraison et compte aujourd’hui plus de 2 000 vols à son actif. La livraison par drone contribue largement à réduire la circulation automobile et les émissions et elle facilite le transport de produits vers les collectivités éloignées ou isolées.

L’un des 100 véhicules à pile à combustible à base d’hydrogène sans émission Mirai, de Toyota, du parc de véhicules de YEG.

L’un des 100 véhicules à pile à combustible à base d’hydrogène sans émission Mirai, de Toyota, du parc de véhicules de YEG.

En outre, YEG joue un rôle moteur dans les innovations importantes en matière de consommation d'hydrogène propre. Sa récente acquisition de 100 Mirai de Toyota constitue le premier parc automobile de véhicules électriques à pile à hydrogène de l'Alberta et le plus important en Amérique du Nord.

Le fait d'être le seul aéroport canadien à participer à la COP28 lui a permis de faire connaître ces grandes réussites et bien d'autres qui se concrétisent à l'aéroport. Plusieurs personnes influentes et des membres de délégations du monde entier ont été pour nous une source considérable d'inspiration et de connaissances qui contribueront aux efforts collectifs en faveur d'un avenir durable et qui profiteront à nos partenaires locaux et nationaux.

Group photo and group of people at Women In Green Hydrogen round table at COP 28

Marion Chivot-Legris (à gauche complètement), directrice de la stratégie ESG à YEG, a participé à la table ronde « Women in Green Hydrogen » (les femmes dans le secteur de l’hydrogène vert) organisée au cours du sommet sur la transition vers l’hydrogène de la COP28.

Ce qu’a appris YEG à la COP28

La COP28 a servi de plateforme centrale pour illustrer les efforts et les initiatives de YEG et pour y faire entendre sa voix d'un point de vue non gouvernemental. Nous avons eu des occasions incroyables de rencontrer des pairs de nations du monde entier et de faire part de nos activités courantes, de nos idées, de nos réussites et de nos défis.

Nous avons assisté à de nombreux événements au cours desquels des personnes influentes, inspirées et perspicaces ont présenté de nouveaux outils, des réalisations et des innovations. La collaboration n'a jamais semblé aussi manifestement cruciale à la concrétisation d'un monde plus durable. Travailler avec des personnes du monde entier qui présentent des perspectives et des compétences différentes est essentiel pour assurer un avenir favorable à notre planète.

La COP28 a permis de constater les progrès substantiels actuellement accomplis en matière de durabilité à l'échelle mondiale. Les progrès considérables réalisés en faveur d'un avenir prospère pour notre planète sont une source d'inspiration.

Il n'y a pas si longtemps, les termes ESG et durabilité étaient encore inconnus de bien des gens. Aujourd'hui, en plus d'encourager la collaboration, les principes ESG et de durabilité sont au cœur des préoccupations de la direction, des organismes et de la communauté mondiale.

Quelles sont les prochaines étapes à YEG?

Nous savons que les aéroports contribuent de manière significative à la réduction des émissions liées aux activités au sol. Nous nous engageons à utiliser le vaste terrain de notre aéroport, lequel est le plus grand du Canada en termes de superficie et compte plus de 7 000 acres de terrain, pour tester et mettre au point des innovations destinées à réduire l'empreinte carbone de l'industrie aéronautique et d'autres secteurs.

Group Photo

À la COP28, YEG a signé un protocole d’entente mondial dirigé par Transports Canada afin de démontrer son engagement collectif envers l’accélération de la croissance des corridors d’expédition verts internationaux.

Les aéroports jouent également un rôle considérable dans l’industrie du transport national et international. À l’occasion de la COP28, YEG a signé un protocole d’entente avec les ports de la côte Ouest du Canada, de la Corée, du Japon et des Émirats arabes unis. Sous la direction de Transports Canada, cette entente favorisera la mise en place de corridors d’expédition verts internationaux.

YEG est un port intérieur avec un accès sans encombre aux principaux réseaux ferroviaires et autoroutiers d’Amérique du Nord. L’ensemble du secteur du transport d’expédition, y compris le secteur du fret aérien, s’efforcera collectivement de respecter les objectifs de température afin de réduire considérablement les risques liés au changement climatique et ses conséquences.

Bien que les activités d'exploitation varient d'un aéroport à l'autre, la communauté aéronautique peut néanmoins faire part de ses innovations et promouvoir des solutions concertées. Les changements durables ne peuvent se faire de manière isolée et YEG tient à collaborer avec ses partenaires à l'échelle locale, régionale et mondiale afin de réaliser des progrès significatifs.

L'humanité peut accomplir de grandes choses et la COP28 a remarquablement illustré ce potentiel. L'équipe YEG est revenue au Canada motivée à poursuivre sa collaboration pour favoriser la durabilité à l'aéroport, dans l'industrie de l'aviation et ailleurs.